Programme des animations 2024

 

Sur le Ring

Dimanche 13/10

15 h à 18 h : Concours boucherie étal

Lundi 14/10

9 h à 11 h : Battle interrégion des CFA de la région Pays de la Loire et des départements limitrophes

12 h à 15 h 30 : Concours duo un boucher / un charcutier

 

Exposition de races à viande

Interbev Pays de la Loire renforce la présence des races locales bovines et ovines au salon. Plus de races, plus d’effectifs par race, ce rendez-vous devient un trait d’union entre les professions d’éleveurs et de bouchers. Les premiers développeront les qualités des races et espèces exposées. Les seconds aborderont leurs attentes en matière de qualité de viande. Ce trait d’union sera organisé de façon à faciliter les échanges entre professionnels déjà établis mais également à destination des jeunes en formation ou récemment sortis de leur cursus de formation. Le tout sera accompagné par l’interprofession ligérienne dans l’objectif de répondre aux attentes sociétales : environnement, nutrition-santé, bien-être animal, attractivité des métiers avec l’axe central de la contractualisation.

photo-24-7D1A1417

 

Dégustation

Interbev Pays de la Loire vous convie à découvrir les races bovines bouchères présentes dans la région et vous invite à partager des instants de convivialité durant le salon du salon avec leurs préparations bouchères. Rendez-vous au food-truck « Aimez la viande, mangez-en mieux ! » pour les déguster.

 

Démonstration d’affutage

En collaboration avec Fischer Bargoin sur le stand de la CFBCT : lundi 14 octobre 2024 à 11 h.

 

Equipe de France de Boucherie 2025

Dimanche 13 et Lundi 14 octobre 2024 : présence des membres de l’Equipe de France de Boucherie 2025, échanges et signatures d’autographe sur le stand de la CFBCT.

 

Rencontre avec Pierre Mancini

« La découpe bouchère à la française : un patrimoine culturel immatériel à préserver »

Diplômé d’un Master of Science en management (EDHEC, 2011) et du Master ‘Cultures et Patrimoines de l’Alimentation’ (Université de Tours, 2022), il s’engage dans un doctorat en anthropologie avec le soutien de la CFBCT après 10 ans d’expérience professionnelle dans la diplomatie culturelle et économique. Cette thèse s’inscrit dans la continuité de son travail sur la patrimonialisation alimentaire, à travers le cas pratique de l'art de la découpe bouchère à la française.